• AP

Garbiñe Muguruza nouvelle reine de Roland Garros


Muguruza / Image Getty Images

L'Espagnole Garbine Muguruza a fait tomber la tenante du titre, Serena Williams. Loquace et spontanée en conférence de presse, la jeune joueuse de 22 ans, n’a pas caché ses ambitions. Devenir très bientôt la meilleure joueuse du monde.

L'Espagnole Garbiñe Muguruza a remporté son premier trophée en Grand Chelem samedi à Roland-Garros, en détrônant la tenante du titre, Serena Williams, en deux sets 7-5, 6-4.

La joueuse de 22 ans, née au Venezuela et partie à Barcelone à l'âge de six ans pour jouer au tennis, disputait seulement sa deuxième finale majeure, après celle de Wimbledon l'été dernier, perdue contre l'Américaine.

C'est seulement son troisième titre sur le circuit, après les tournois d'Hobart (2014) et de Pékin (2015).

« Je suis extrêmement honorée d'avoir remporté ce titre. Le gagner face à l'une des meilleures joueuses de tous les temps, c'est encore plus beau », a dit la nouvelle championne aux spectateurs du Central.

« En Espagne, c'est notre tournoi du Grand Chelem préféré. Rafa (Nadal) a été champion tellement de fois ici », a-t-elle déclaré.

Muguruza empêche Williams d'égaler le record des 22 victoires en Grand Chelem (dans l'ère Open) de Steffi Graf. Elle échoue pour la deuxième fois de suite en finale cinq mois après sa défaite aux Internationaux d'Australie contre l'Allemande Angelique Kerber.

L'Espagnole, athlète longiligne d'1,82 m, l'a emporté en utilisant les armes favorites de son adversaire, le service, le coup droit et la prise de risque.

Dès le début du match, elle a refusé de laisser l'initiative à l'Américaine. Elle a attaqué sur les secondes balles adverses et évité de se faire agresser sur les siennes, quitte à commettre des doubles fautes (9).

« C'était important d'être devant, car Serena est très puissante », a-t-elle expliqué.

Muguruza a conclu à sa cinquième balle de match, sur son service, en faisant preuve d'une grande solidité mentale. Au jeu précédent, elle avait manqué quatre occasions.

A Roland-Garros, elle en est à deux victoires à zéro contre Williams. C'est à Paris qu'elle s'était révélée au grand public en éliminant l'Américaine dès le deuxième tour en 2014.

Sa carrière a vraiment décollé à partir de l'été 2015. Finaliste à Wimbledon, victorieuse à Pékin et demi-finaliste du Masters, elle avait bondi de la 20e place à la WTA au top-4.

Son début de saison a pourtant été difficile. Elle jouait à Roland-Garros sa première finale de l'année et n'avait atteint sa première demie qu'à Rome, mi-mai.

Elle est la deuxième Espagnole à s'imposer dans les Internationaux de France chez les dames après Arantxa Sanchez, trois fois lauréate (1989, 1994, 1998). La dernière à avoir joué la finale était Conchita Martinez en 2000.

Ses ambitions : «Je pense être ambitieuse. J’ai un fort caractère. J’aime la compétition de haut niveau dans des stades remplis. Mon rêve, c’est de continuer à gagner des tournois de ce genre et de dominer le jeu. Numéro un mondiale ? Bien sûr que j’y pense. Je fais tout pour y arriver. Pendant très longtemps il y avait toujours les mêmes joueuses qui gagnaient. C’est génial qu’il y ait de nouvelles têtes et de montrer que c’est possible de battre Serena. C’est un bol d’air. Cela va peut-être apporter une nouvelle dynamique au tennis féminin». a-t-elle expliqué.

#Sports #Tennis

0 vistas